Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 4 sur 4]

zizou 


Récurrent
Récurrent
@Tumadir

 
....

Voir le profil de l'utilisateur

Séleucide 

avatar
Habitué
Habitué
@rayessafa a écrit:si seulement tu te basais sur quelque chose !!! tu te bases uniquement sur ton propre opinion , voire ton propre souhait et ton propre désir c'est tout !!! .. 
Les premiers chrétiens ne disposaient pas d'évangiles écrits, ce qui ne les empêchaient pourtant pas de suivre tous bel et bien le Christ. 

Maintenant, je ne suis cependant pas en train de vouloir nier toute valeur et importance à l'écriture, loin de là : juste affirmer qu'elle n'a pas autant de poids dans le christianisme que dans l'islam, pas plus qu'elle soit l'objet d'une même conception selon les deux religions. Ce qui est premier pour les chrétiens, c'est la personne de Jésus, pas la Bible. 

@rayessafa a écrit:« Connaître les Écritures c’est connaître le Christ ! » disait St Jérôme
Oui, puisque les Ecritures annoncent le Christ et que le Christ explicite les Ecritures.

Je réaffirme cependant que la foi chrétienne est avant-tout relation au Christ, c'est-à-dire à une personne ; la foi musulmane, elle, est relation au livre, c'est-à-dire à un objet. Pour les chrétiens, c'est donc la personne du Christ et non les Ecritures en tant que telle qui compte en premier lieu : non pas que la Bible soit à rejeter ou à ignorer, elle demeure simplement seconde face à la personne du Christ. 

@Tumadir a écrit:Théologiquement parlant, l'Evangile et la Torah sont semblables au Coran.
Islamiquement parlant, tu veux dire ?

@Tumadir a écrit:ça ne convient pas de répandre la miséricorde et le pardon gratuitement à quiconque le demande ?
Ce serait, me semble-t-il, faire fi de la notion de pêché originel.

Voir le profil de l'utilisateur

Iskander 


Récurrent
Récurrent
@Séleucide a écrit:Dans un débat inter-religieux, ce qui compte, c'est la théorie, non la pratique.


Voici donc en théorie ce que dit le Coran.

"Et quand à celles dont vous craignez la désobéissance, exhortez-les, éloignez-vous d'elles dans leur lit, et frappez-les." Coran 4 : 34.

Ce verset empêche les hommes au caractère emporté de frapper leur femme sur un coup de colère en les obligeant d'abord à parler (et non à crier suivant le sens du verbe qui signifie plutôt "sermonner") ce qui implique un premier effort de retenue.

Ensuite et si l'exhortation n'a rien donnée, s'éloigner d'elle le soir dans le lit, c'est à dire ne pas avoir de rapport avec elle (et non quitter la chambre ou le lit) ce qui implique encore un deuxième effort de retenue.

En principe la colère est retombée et l'application de ce que le Coran a ordonné aux croyants suffit à éviter le geste brutal de quelqu'un qui s'énerve pour un oui ou pour un non. 

On comprend (pour ceux qui veulent comprendre les choses simples) que la phrase "frappez-les" n'est pas un encouragement à frapper les femmes car elle n'intervient qu'après de longues heures à avoir discuté et passé une nuit entière dans le calme. Même si on continue d'être en colère après ça, le "coup de sang" comme on dit est passé.

C'est de la psychologie élémentaire, et le prophète Mohammed صلى الله عليه وسلم n'a jamais frappé une femme, et il n'en avait pas qu'une.

Voir le profil de l'utilisateur

Séleucide 

avatar
Habitué
Habitué
@Iskander a écrit:On comprend (pour ceux qui veulent comprendre les choses simples) que la phrase "frappez-les" n'est pas un encouragement à frapper les femmes car elle n'intervient qu'après de longues heures à avoir discuté et passé une nuit entière dans le calme.
Je ne pense pas avoir parlé d'encouragement, mais seulement de liberté.

Voir le profil de l'utilisateur

Iskander 


Récurrent
Récurrent
@Séleucide a écrit:
@Iskander a écrit:On comprend (pour ceux qui veulent comprendre les choses simples) que la phrase "frappez-les" n'est pas un encouragement à frapper les femmes car elle n'intervient qu'après de longues heures à avoir discuté et passé une nuit entière dans le calme.
Je ne pense pas avoir parlé d'encouragement, mais seulement de liberté.


Je me permet d'insister sur le sens à donner à ce verset et à la façon dont il est formulé, il ne s'agit pas d'une liberté qui est accordée aux croyants de pouvoir frapper leur femme à leur guise. 

Les restrictions imposées laissent le temps aux époux de se calmer et d'éviter d'envenimer les choses.

La violence que représente les coups est  le fruit de l'impatience et de l'emportement, le Coran montre le chemin d'un bon comportement en montrant le moyen de s'accorder un temps de réflexion.

Le Prophète Mohammed صلى الله عليه وسلم  a dit "Le meilleur d'entre-vous est celui qui est le meilleur envers les femmes... et je suis en ce point le meilleur d'entre-vous."

J'ai cité ce hadith de mémoire, si quelqu'un sur le forum veut bien apporter le dalil.

Voir le profil de l'utilisateur

Séleucide 

avatar
Habitué
Habitué
@Iskander a écrit:il ne s'agit pas d'une liberté qui est accordée aux croyants de pouvoir frapper leur femme à leur guise
Certes, mais cela n'enlève rien à la difficulté selon laquelle Dieu ait pu autoriser, même en dernier recours, l'homme à battre sa femme.

Voir le profil de l'utilisateur

Tumadir 

avatar
Averti
Averti
@Iskander a écrit:
@Séleucide a écrit:
Je ne pense pas avoir parlé d'encouragement, mais seulement de liberté.


Je me permet d'insister sur le sens à donner à ce verset et à la façon dont il est formulé, il ne s'agit pas d'une liberté qui est accordée aux croyants de pouvoir frapper leur femme à leur guise. 

Les restrictions imposées laissent le temps aux époux de se calmer et d'éviter d'envenimer les choses.

La violence que représente les coups est  le fruit de l'impatience et de l'emportement, le Coran montre le chemin d'un bon comportement en montrant le moyen de s'accorder un temps de réflexion.

Le Prophète Mohammed صلى الله عليه وسلم  a dit "Le meilleur d'entre-vous est celui qui est le meilleur envers les femmes... et je suis en ce point le meilleur d'entre-vous."

J'ai cité ce hadith de mémoire, si quelqu'un sur le forum veut bien apporter le dalil.
Hadith rapporté par At-thirmidy (3895) et ibn Mâjah (1977) d’après Ibn Abass. Authentifié par Al-Albânî dans as-silsilah as-sahîhah (285)

Voir le profil de l'utilisateur

Tumadir 

avatar
Averti
Averti
@Séleucide a écrit:
@Iskander a écrit:il ne s'agit pas d'une liberté qui est accordée aux croyants de pouvoir frapper leur femme à leur guise
Certes, mais cela n'enlève rien à la difficulté selon laquelle Dieu ait pu autoriser, même en dernier recours, l'homme à battre sa femme.
Et pourtant i la autorisé l'humiliation de son fils.

Voir le profil de l'utilisateur

Séleucide 

avatar
Habitué
Habitué
Je ne suis pas certain de la pertinence de la comparaison.

Voir le profil de l'utilisateur

Tumadir 

avatar
Averti
Averti
L'évêque Grégoire d'Égypte : il est autorisé aux chrétiens de battre leurs femmes

Voir le profil de l'utilisateur

Kadhafi 

avatar
Enthousiaste
Enthousiaste
Il s'est islamisé  laugh

Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé 


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 4 sur 4]

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum