Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 2 sur 4]

Credo 


Averti
Averti
Kadhafi
Tu as absolument raison dans ton développement sur le sujet. Et c'est en effet très ahurissant que les hommes battus existent alors que la femme a en principe moins de force que l'homme et ça me stupéfie également que des gangs de filles se montent.

Quant au cas de Jacqueline Sauvage, effectivement elle ne pouvait être considérée comme étant en légitime défense car ce n'est pas alors qu'il la battait qu'elle l'a tué. Cependant, après plusieurs années d'emprisonnement, elle pourrait quand même au moins bénéficier d'une conditionnelle car elle ne représente pas un danger pour autrui et vu son âge et ce qu'elle a subi...Une condamnation effective oui mais une clémence oui aussi. Peut-être que cette tentative de récupération pour faire un étendard sur la situation des femmes, comme tu le dis, lui porte tort finalement au regard des juges.

Voir le profil de l'utilisateur

Séleucide 

avatar
Habitué
Habitué
Tumadir a écrit:La religion c'est théorie et pratique à la fois, à quoi ça sert que tu ne mettes pas en pratiques ce que tu apprends de la Bible ?
Ce que je veux dire, c'est que lorsqu'un acte pratique va à l'encontre de la doctrine, on ne peut imputer cet acte à la religion même.

Le christianisme n'appelle ni n'autorise à battre les femmes, à l'inverse de l'islam.

Voilà pourquoi tenter de prendre le cas de chrétiens battant leurs femmes pour discréditer le christianisme est à la fois absurde et malhonnête ; à l'inverse de la religion musulmane, encore une fois.

Tumadir a écrit:Pire, as-tu jamais entendu parler de la castration des homosexuels dans les milieux catholiques ?
Non, je n'en ai jamais entendu parler.

La doctrine catholique sur l'homosexualité est très claire, comme dans toute théologie morale : l'acte est condamnée, non la personne. A l'inverse de l'islam, évidemment.

Mais dis-moi : où est-ce que l'Église catholique invite à castrer les homosexuels ?

Tumadir a écrit:Pas l'intelligence, mais l'excès d'émotion qui se répercute sur la faculté de jugement.
Bien sûr. tired

Tumadir a écrit:Il s'agit de chercher à trouver une solution meilleure que les prescriptions islamiques (si y en a).
C'est simple : ne pas autoriser les maris à battre leurs femmes.

Tumadir a écrit:Je voudrais avoir la loi, un texte juridique officiel qui évoque les violences dans le couple, stp.
Il suffit de chercher.

Les violences ayant entraîné une incapacité de travail inférieure ou égale à huit jours ou n'ayant entraîné aucune incapacité de travail sont punies de trois ans d'emprisonnement et de 45 000 euros d'amende lorsqu'elles sont commises :

1° Sur un mineur de quinze ans ;

2° Sur une personne dont la particulière vulnérabilité, due à son âge, à une maladie, à une infirmité, à une déficience physique ou psychique ou à un état de grossesse, est apparente ou connue de leur auteur ;

3° Sur un ascendant légitime ou naturel ou sur les père ou mère adoptifs ;

4° Sur un magistrat, un juré, un avocat, un officier public ou ministériel, un membre ou un agent de la Cour pénale internationale, un militaire de la gendarmerie nationale, un fonctionnaire de la police nationale, des douanes, de l'administration pénitentiaire ou toute autre personne dépositaire de l'autorité publique, un sapeur-pompier professionnel ou volontaire, un gardien assermenté d'immeubles ou de groupes d'immeubles ou un agent exerçant pour le compte d'un bailleur des fonctions de gardiennage ou de surveillance des immeubles à usage d'habitation en application de l'article L. 127-1 du code de la construction et de l'habitation, dans l'exercice ou du fait de ses fonctions, lorsque la qualité de la victime est apparente ou connue de l'auteur ;

4° bis Sur un enseignant ou tout membre des personnels travaillant dans les établissements d'enseignement scolaire, sur un agent d'un exploitant de réseau de transport public de voyageurs ou toute personne chargée d'une mission de service public, ainsi que sur un professionnel de santé, dans l'exercice ou du fait de ses fonctions, lorsque la qualité de la victime est apparente ou connue de l'auteur ;

4° ter Sur le conjoint, les ascendants ou les descendants en ligne directe ou sur toute autre personne vivant habituellement au domicile des personnes mentionnées aux 4° et 4° bis, en raison des fonctions exercées par ces dernières ;

5° Sur un témoin, une victime ou une partie civile, soit pour l'empêcher de dénoncer les faits, de porter plainte ou de déposer en justice, soit en raison de sa dénonciation ou de sa plainte, soit à cause de sa déposition devant une juridiction nationale ou devant la Cour pénale internationale ;

5° bis A raison de l'appartenance ou de la non-appartenance, vraie ou supposée, de la victime à une ethnie, une nation, une race ou une religion déterminée ;

5° ter A raison de l'orientation ou identité sexuelle de la victime ;

5° quater Sur une personne qui se livre à la prostitution, y compris de façon occasionnelle, si les faits sont commis dans l'exercice de cette activité ;
Par le conjoint ou le concubin de la victime ou le partenaire lié à la victime par un pacte civil de solidarité ;
6° bis Contre une personne, en raison de son refus de contracter un mariage ou de conclure une union ou afin de la contraindre à contracter un mariage ou à conclure une union ;

7° Par une personne dépositaire de l'autorité publique ou chargée d'une mission de service public dans l'exercice ou à l'occasion de l'exercice de ses fonctions ou de sa mission ;

8° Par plusieurs personnes agissant en qualité d'auteur ou de complice ;

9° Avec préméditation ou avec guet-apens ;

10° Avec usage ou menace d'une arme ;

11° Dans les établissements d'enseignement ou d'éducation ou dans les locaux de l'administration, ainsi que, lors des entrées ou sorties des élèves ou du public ou dans un temps très voisin de celles-ci, aux abords de ces établissements ou locaux ;

12° Par un majeur agissant avec l'aide ou l'assistance d'un mineur ;

13° Dans un moyen de transport collectif de voyageurs ou dans un lieu destiné à l'accès à un moyen de transport collectif de voyageurs ;

14° Par une personne agissant en état d'ivresse manifeste ou sous l'emprise manifeste de produits stupéfiants ;

15° Par une personne dissimulant volontairement en tout ou partie son visage afin de ne pas être identifiée.


Les peines encourues sont portées à cinq ans d'emprisonnement et à 75 000 euros d'amende lorsque l'infraction définie au premier alinéa est commise sur un mineur de quinze ans par un ascendant légitime, naturel ou adoptif ou par toute autre personne ayant autorité sur le mineur. Les peines sont également portées à cinq ans d'emprisonnement et 75 000 euros d'amende lorsque cette infraction, ayant entraîné une incapacité totale de travail inférieure ou égale à huit jours, est commise dans deux des circonstances prévues aux 1° et suivants du présent article. Les peines sont portées à sept ans d'emprisonnement et 100 000 euros d'amende lorsqu'elle est commise dans trois de ces circonstances.

https://www.legifrance.gouv.fr/affichCode.do?idSectionTA=LEGISCTA000006181751&cidTexte=LEGITEXT000006070719

Voir le profil de l'utilisateur

Tumadir 

avatar
Averti
Averti
Séleucide a écrit:
Tumadir a écrit:La religion c'est théorie et pratique à la fois, à quoi ça sert que tu ne mettes pas en pratiques ce que tu apprends de la Bible ?
Ce que je veux dire, c'est que lorsqu'un acte pratique va à l'encontre de la doctrine, on ne peut imputer cet acte à la religion même.
Le problème c'est que votre doctrine se métamorphose selon vos désirs, la castration ce sont les hommes de l'Eglise qui l'ont instauré et qui la pratiquent.

Puisque tu as évoqué précédemment la pédophilie, tiens écoute ça :

https://www.franceinter.fr/emissions/le-telephone-sonne/le-telephone-sonne-16-mars-2016

Que Dieu vienne en aide à vos proies et qu'il les libères de vos griffes.

Voilà pourquoi tenter de prendre le cas de chrétiens battant leurs femmes pour discréditer le christianisme est à la fois absurde et malhonnête ; à l'inverse de la religion musulmane, encore une fois.
C'est pour dire que vous n'avez rien à envier aux méchants muslims.

Si battre sa femme existe dans le Coran, la castration des homosexuels n'existe pas dans la Bible, et pourtant, c'est une prescription papale, il est tout à fait possible que les prêtes aient autorisé à leurs fidèles de battre leurs femmes, dans certaines circonstances, du moment où le christianisme n'émancipent pas celles-ci.

Comme ils avaient autorisé précédemment aux hommes européens d'épouser plus d'une épouse.

Tout comme il vous est autorisé aujourd'hui de changer de conjoint, à votre guise.

Séleucide a écrit:
Tumadir a écrit:Il s'agit de chercher à trouver une solution meilleure que les prescriptions islamiques (si y en a).
C'est simple : ne pas autoriser les maris à battre leurs femmes.
S4V19 {Et comportez-vous convenablement envers elles. Si vous avez de l'aversion envers elles durant la vie commune, il se peut que vous ayez de l'aversion pour une chose où Allah a déposé un grand bien.}

Séleucide a écrit:
Tumadir a écrit:Je voudrais avoir la loi, un texte juridique officiel qui évoque les violences dans le couple, stp.
Il suffit de chercher.
Il faut qu'il y ait des témoins. Or, ce n'est pas évident.

Qui voudrait se mêler aux affaires de couples ou bien de prostitution ?

Voir le profil de l'utilisateur

Credo 

avatar
Averti
Averti
Tumadir a écrit:la castration ce sont les hommes de l'Eglise qui l'ont instauré et qui la pratiquent.
En quel siècle ?
Tumadir a écrit:la castration des homosexuels n'existe pas dans la Bible, et pourtant, c'est une prescription papale
Jamais entendu parler de ça non plus . En quel siècle ?

Voir le profil de l'utilisateur

Séleucide 

avatar
Habitué
Habitué
Tumadir a écrit:Le problème c'est que votre doctrine se métamorphose selon vos désirs
Donne-nous des exemples de métamorphose de la doctrine catholique au cours des siècles, c'est-à-dire de relativisme doctrinale.

Tumadir a écrit:Puisque tu as évoqué précédemment la pédophilie, tiens écoute ça : [...] C'est pour dire que vous n'avez rien à envier aux méchants muslims.
Sur notre forum, ce genre de lien est juste du pain béni pour les troll.

Nous sommes ici poux examiner, non les actes de monsieur X de la religion Y commet, mais si les actes de monsieur X sont en accord avec la religion Y qui est la sienne.

Si oui, on pourra blâmer la religion et la personne (X/Y) ; sinon, on ne blâmera que cette dernière (X).

C'est la base du dialogue inter-religieux, je me demande comment tu as pu tenir aussi longtemps dans ce genre de forum sans t'en apercevoir.

Tumadir a écrit:la castration des homosexuels n'existe pas dans la Bible, et pourtant, c'est une prescription papale
C'est la seconde fois que je te demande tes sources.

Et Credo, avec moi. Nous attendons donc.

Tumadir a écrit:Comme ils avaient autorisé précédemment aux hommes européens d'épouser plus d'une épouse.
Sources ?

Tumadir a écrit:S4V19 {Et comportez-vous convenablement envers elles. Si vous avez de l'aversion envers elles durant la vie commune, il se peut que vous ayez de l'aversion pour une chose où Allah a déposé un grand bien.}
Ou bien existe-t-il une contradiction entre les versets que tu cites.

Ou bien battre sa femme, c'est se comporter convenablement selon le Coran (puisque le cas échéant, Allah ne l'aurait pas autorisé).

A toi de voir.


Tumadir a écrit:Il faut qu'il y ait des témoins. Or, ce n'est pas évident.
Où cela est-il marqué dans le texte juridique en question, je te prie ?

Voir le profil de l'utilisateur

Tumadir 

avatar
Averti
Averti
Séleucide a écrit:
Tumadir a écrit:Puisque tu as évoqué précédemment la pédophilie, tiens écoute ça :

https://www.franceinter.fr/emissions/le-telephone-sonne/le-telephone-sonne-16-mars-2016

Que Dieu vienne en aide à vos proies et qu'il les libères de vos griffes.
Sur notre forum, ce genre de lien est juste du pain béni pour les troll.
Il n'y a aucun troll. C'est toi qui as évoqué le sujet de la pédophilie dans cette discussion.

Ce ne sont pas des catholiques x ou y, mais ce sont vos hommes de l'Eglise très connus dans leur entourage catho, vénérés, haut gradés, qui commettent des crimes au nom du saint esprit qui les inspire.

Quand tu te moques des victimes, inutile de venir demander des sources pour tenter de noyer le poisson. ça servira à rien.

Que Dieu vienne en aide à vos proies et qu'il les libères de vos griffes.

Voir le profil de l'utilisateur

Séleucide 

avatar
Habitué
Habitué
Nous sommes ici poux examiner, non les actes de monsieur X de la religion Y commet, mais si les actes de monsieur X sont en accord avec la religion Y qui est la sienne.

Si oui, on pourra blâmer la religion et la personne (X/Y) ; sinon, on ne blâmera que cette dernière (X).

Est-ce si dur à comprendre ? 

Pour revenir au sujet : 

est-ce que battre sa femme est une liberté que le magistère et la doctrine catholique offre à ses fidèles masculins ? 
est-ce que battre sa femme est une liberté que l'islam offre aux musulmans ? 

Voilà le genre de question qui nous importe, et certainement pas de savoir qu'un chrétien peut battre sa femme comme un musulman peut ne pas le faire. 

Au reste, tu seras gentille de donner tes sources, puisque cela fait trois fois que tu esquives de répondre : nous serions, le cas échéant, amener à croire que tu es malhonnête.  smile

Voir le profil de l'utilisateur

Tumadir 

avatar
Averti
Averti
Tu trouveras ce que tu demandes sur google, ou bien demande à ton pape ou le prêtre de ton Eglise, ils en savent beaucoup. Tu peux aller même dans les tribunaux pour te renseigner.

Je n'esquive pas, mais ce n'est pas le sujet, du moment où tu t'en fou des victimes de pédophilie, je pense que ça sert à rien de te donner des témoignages de victimes de castration qui date de la même époque que la pédocriminalité, l'un d'entre eux s'est récemment suicidé à l'âge de 40 ans.

Le Vatican a des comptes à rendre à l'ONU au sujet de la pédocriminalité, quand on en aura fini, on passera aux dossiers de castrations qui commencent à éclater, tin'quiète, mais ce n'est pas le sujet.

A quel moment le catholique suit-t-il la Bible ? Crois-moi, si son clergé lui ordonne de gifler sa femme, il le fera, j'en suis assez convaincue.

Continue à noyer le poisson si ça t'amuse...

Voir le profil de l'utilisateur

Tumadir 

avatar
Averti
Averti
@Séleucide;

Revenons à nos moutons donc. Désolée d’avoir zappé ta question légitime.

Tumadir a écrit:Je voudrais avoir la loi, un texte juridique officiel qui évoque les violences dans le couple, stp.
Séleucide a écrit:Il suffit de chercher.
Tumadir a écrit:Il faut qu'il y ait des témoins. Or, ce n'est pas évident.

Qui voudrait se mêler aux affaires de couples ou bien de prostitution ?
Séleucide a écrit:
Tumadir a écrit:Il faut qu'il y ait des témoins. Or, ce n'est pas évident.
Où cela est-il marqué dans le texte juridique en question, je te prie ?
Le texte que tu nous apportes parle des sanctions possibles en cas de violence, mais je ne sais pas où exactement dans le code pénal que tu cites comme référence peut-on lire la nécessité de preuves pour une poursuite judiciaire contre l'agresseur.

Les autorités ne sanctionnent pas comme ça un homme, juste parce que sa femme a déposé plainte contre lui, qui prouve que l'agresseur n'est pas quelqu'un d'autre ?

Voici un guide de la procédure complète à suivre en cas de violence conjugales. Comme pour n'importe quel autre démarche juridique, il faut des témoins :

http://www.familles-enfance-droitsdesfemmes.gouv.fr/wp-content/uploads/2011/03/Lutte-contre-Violences-conjugales_version-2012.pdf

En résumé : Tout élément de preuve est utile pour confirmer les violences subies et facilite la reconnaissance du préjudice.

Les preuves "concrètes" requises :

Certificat médical de constatation de toutes les lésions, et les conséquences physiques et psychiques. Délivré par un médecin généraliste ou bien à l'hôpital dans les unités médico-judiciaire avec une réquisition d’un officier de police judiciaire, ou au service des urgences.

Les témoignages écrits des proches, amis ou voisins, datés, signés et accompagnés d’une copie de la pièce d’identité des témoins.

Dépôt d'une plainte pour engager des poursuites judiciaires.

A défaut de preuves, ou de non respect des règles de procédure, la plainte peut-être classée sans suite.

Tu vois, comme je l'ai déjà dit, il faut qu'il y ait d'abord "des lésions graves", ensuite "des témoins".

Et à ce qu'il parait, l'Etat laïc ne sanctionne ni les gifles ni les tapes ? A moins de rassembler des témoignages signés, ou bien de quitter le conjoint quand la victime en a marre, mais ce n'est pas si simple surtout en présence d'enfants en bas âge.

Je tiens à te préciser que rien n'est mentionné au sujet de la confession de Jacqueline Sauvage et son mari, on en déduit qu'il peuvent être tout sauf musulmans, vu leurs noms, et pourtant tu te sens visé et concerné, car les catholiques tout comme les musulmans font tour à tour l'objet de lynchage médiatique, très peu de musulmans qui font face aux discriminations et n'ont pas honte de dire et de répéter que, oui, le Coran permet de corriger sa femme dans certaines conditions, contrairement à vous qui faites l'autruche devant l'évidence .... (..!..)

Voir le profil de l'utilisateur

Séleucide 

avatar
Habitué
Habitué
Et la participation de mon ami  Kadhafi, où est-elle ?

Censurée par tes bons soins ?

Voir le profil de l'utilisateur

Tumadir 

avatar
Averti
Averti
Séleucide a écrit:Et la participation de mon ami  Kadhafi, où est-elle ?

Censurée par tes bons soins ?
Oui.

Séleucide a écrit:
Tumadir a écrit:Le problème c'est que votre doctrine se métamorphose selon vos désirs
Donne-nous des exemples de métamorphose de la doctrine catholique au cours des siècles, c'est-à-dire de relativisme doctrinale.
Un petit exemple, une métamorphose récente :

http://www.forumreligion.com/t5406-enfin-il-il-est-permis-aux-chretiens-de-changer-de-conjoint

Voir le profil de l'utilisateur

Credo 

avatar
Averti
Averti
@Tumadir

Ce n'est pas une métamorphose récente. Je te l'ai déjà dit dans le sujet. Il existe des cas d'annulation de mariages depuis des lustres ! Le pape François veut simplement écourter la procédure, laquelle peut durer actuellement jusqu'à 7 ans pour les cas les plus difficiles et entre 2 et 3 ans pour les cas plus courants!!!

Donc non : ce n'est pas enfin il est permis de changer de conjoint mais enfin la procédure qui existe déjà se déroulera dans un délai raisonnable, le délai actuel décourageant nombre de personnes qui seraient en droit de demander cette annulation

Voir le profil de l'utilisateur

Tumadir 

avatar
Averti
Averti
On peut continuer à discuter du sujet sur l'autre fil, ta réponse ne me convainc pas, tu n'as pas bien lu l'article que j'ai posté dans le premier message du topic en question qui est pourtant clair, j'aurais souhaité avoir la réponse de "Sélucide", il garde un silence suspicieux quand même.

Voir le profil de l'utilisateur

Credo 

avatar
Averti
Averti
Désolée mais c'est toi qui n'a pas compris l'objectif du pape. Je te l'ai donc dit. Un mariage a toujours pu s'annuler après, ce qui est plus que logique attendu que le jour où on se marie, on ne pense pas à annuler quoi que ce soit mais à passer sa vie ensemble.

La déclaration de nullité de mariage prend en considération une carence grave qui marque le consentement au jour du mariage, et non un échec seulement après le mariage. C’est la raison pour laquelle la longueur de la vie commune, ainsi que le nombre des enfants, ne sont pas des obstacles à une telle démarche. De plus, une sentence de nullité ne laisse pas entendre que le passé entre les époux est effacé comme s’il n’avait jamais existé.

En fait, quand il y a une reconnaissance de nullité,l'Église n'affirme jamais que deux personnes ont cessé d'être mariées. Elle proclame en réalité qu'elles n'ont jamais été mariées et qu'on a cru à tort qu'elles l'étaient car le lien du mariage est indissoluble dès lors que le mariage a été consommé.

Silence suspicieux de Séleucide ? Je ne vois pas du tout ce que tu entends par là.

Voir le profil de l'utilisateur

Tumadir 

avatar
Averti
Averti
Credo a écrit:Silence suspicieux de Séleucide ? Je ne vois pas du tout ce que tu entends par là.
C'est à lui que je m'adressai sur l'autre topic. Il aime intervenir partout sur le forum, mais ma question il l'évite.

Credo a écrit:La déclaration de nullité de mariage prend en considération une carence grave qui marque le consentement au jour du mariage, et non un échec seulement après le mariage. C’est la raison pour laquelle la longueur de la vie commune, ainsi que le nombre des enfants, ne sont pas des obstacles à une telle démarche. De plus, une sentence de nullité ne laisse pas entendre que le passé entre les époux est effacé comme s’il n’avait jamais existé.
Tu parles de nullité de mariage même en présence d'enfants ? Dans ce cas, il faut l'appeler divorce !! Alors oui, il est enfin autorisé aux catholiques de changer de conjoint !

Si ça vient du pape, alors c'est une bonne chose ? c'est bien de quitter son conjoint comme ça même après plusieurs années de vie commune, et en présence d'enfants ?? tant que ça vient du Vatican ? Nullité du mariage ? Mais c'est de la poudre aux yeux !!

y a pas que ça !

L'idée du pape François n'est pas de brader le mariage catholique, à qui il entend redonner toute sa signification, mais de mieux répondre aux situations de couples en difficultés qui ont refait leur vie loin de l'Église en ignorant souvent l'existence de cette procédure qui peut leur permettre de revenir dans la communion ecclésiale.
Des couples qui ont refait leurs vie loin de l'Eglise, c'est à dire ceux qui ont quitté le premier conjoint pour se marier civilement avec un autre ??

Le pape François a ouvert, le 8 septembre 2015, une nouvelle voie dans l'Église catholique en faveur d'un meilleur accueil des divorcés remariés.
Rien que le titre de l'article, prouve que'il y a quelque chose qui va pas :

Le pape François "allège" la procédure de nullité des mariages catholiques

Jamais pourtant l'Église catholique «n'annule» un mariage - et ce point ne change pas - mais elle reconnaît à la demande des couples mariés et divorcés via un procès juridique en bonne et due forme, la «nullité du lien» contracté le jour du mariage.
ça veut dire quoi alléger une procédure sinon la métamorphoser ? La nullité du mariage est sensée être contractée le jour du mariage, ça a toujours été comme ça dans le droit canonique, mon Dieu .....!! embarrassed

Credo a écrit:En fait, quand il y a une reconnaissance de nullité,l'Église n'affirme jamais que deux personnes ont cessé d'être mariées. Elle proclame en réalité qu'elles n'ont jamais été mariées et qu'on a cru à tort qu'elles l'étaient car le lien du mariage est indissoluble dès lors que le mariage a été consommé.
Blanc bonnet, bonnet blanc, l'art de noyer le poisson

http://www.forumreligion.com/t5406-enfin-il-il-est-permis-aux-chretiens-de-changer-de-conjoint

Voir le profil de l'utilisateur

Credo 

avatar
Averti
Averti
Je t'ai répondu sur l'autre fil de discussion qui y est consacré pour ne pas te perturber celui-là, comme tu me l'as demandé dans ton message précédent.

Voir le profil de l'utilisateur

Tumadir 

avatar
Averti
Averti
Séleucide a écrit:
Tumadir a écrit:Le problème c'est que votre doctrine se métamorphose selon vos désirs
Donne-nous des exemples de métamorphose de la doctrine catholique au cours des siècles, c'est-à-dire de relativisme doctrinale.
Autre exemple de métamorphose : La question de l'allègement du célibat obligatoire des prêtres est elle aussi débattue.

Voir le profil de l'utilisateur

Séleucide 

avatar
Habitué
Habitué
Tumadir a écrit:Tu trouveras ce que tu demandes sur google
J'avais oublié l'érudition de cheikh google, puits de science pour tous les domaines. 

Excuse-moi. 

Tumadir a écrit:Désolée d’avoir zappé ta question légitime
Mes questions légitimes, tu veux dire ?

Je vois que tu satisfais à certaines, et que tu en délaisses d'autres. 

Tumadir a écrit:Tu vois, comme je l'ai déjà dit, il faut qu'il y ait d'abord "des lésions graves", ensuite "des témoins". 
Le texte juridique n'évoque aucune lésion grave. 

Le médecin peut faire office de témoin, sans évoquer les voisins ; et honnêtement, en notre ère de technologie, il suffit d'installer une caméra ou de filmer avec son portable. 

Par ailleurs, quel est l'intérêt de s'enfoncer dans le procédural ?

Le fait est établi : Allah autorise les maris à battre leurs épouses, tandis que la République l'interdit. La République nous apparaît donc plus sage, éthique et morale qu'Allah. Fin du débat. 

Tumadir a écrit:Autre exemple de métamorphose : La question de l'allègement du célibat obligatoire des prêtres est elle aussi débattue.
J'aurais dû préciser : un exemple de métamorphose de doctrine théologique.

La discipline canonique peut évidemment évoluer dans le temps. Or, la question du célibat des prêtres en fait partie, puisque appartenant au droit canon, elle est bien plus le fruit de l'histoire spécifique de l'Occident et de la papauté que d'une quelconque considération théologique: en effet, on sait les prêtres byzantins peuvent eux se marier.

Voir le profil de l'utilisateur

Tumadir 

avatar
Averti
Averti
Séleucide a écrit:Le texte juridique n'évoque aucune lésion grave.
Dans le jargon médical, la lésion est un terme qui réunit toutes les modifications anormales d'un tissu biologique. Il peut s'agir d'une simple coupure, d'une brûlure, d'une plaie. La lésion peut également résulter de l'action d'un agent pathogène tel que le parasite ou l'infection ainsi que d'une affection métabolique, physiologique ou immunitaire. Dans tous les cas, la lésion désigne tout dommage tissulaire. À noter que certaines lésions peuvent être provoquées dans le but de traiter une pathologie. Par exemple, l'exérèse chirurgicale d'une partie du cerveau est pratiquée chez certains patients atteints d'épilepsie.

http://sante-medecine.journaldesfemmes.com/faq/19439-lesion-medecine-definition

Le lien que j'ai précédemment posté  au post 34 est un guide de procédure à suivre en cas de violence envers les femmes, il oriente vers la prise en photo de lésions laissées après des coups violents, c’est la pièce à conviction de base. Mais tous les coups n'induisent pas forcément de lésions.

Séleucide a écrit:Le médecin peut faire office de témoin, sans évoquer les voisins ;
Le médecin établit un certificat médical de constatation de coups et blessures, une preuve qu'il y a eu agression, mais il n'est pas témoin direct des faits, la cour peut faire appel à d'autres témoins pour faire avancer l'enquête, sinon y a un risque que la plainte soit classée sans suite.

D'où l'importance d'entretenir de bonnes relations avec des amis, et surtout avec la famille et les proches.

Séleucide a écrit:et honnêtement, en notre ère de technologie, il suffit d'installer une caméra ou de filmer avec son portable.
Installer des caméras ?? Dans chaque coin de la maison ?? T'es sérieux ?? Mais sinon il y a les satellites des yankees qui captent tout, pourquoi ne pas solliciter leur collaboration ?!

Y en a qui installent des caméras pour surveiller les baby sitter, mais pour surveiller le conjoint .... (..!..) ... ?

Séleucide a écrit:Le fait est établi : Allah autorise les maris à battre leurs épouses, tandis que la République l'interdit. La République nous apparaît donc plus sage, éthique et morale qu'Allah. Fin du débat.
Il autorise mais il n'accepte pas les séquelles.

Le droit laïc s’en fou des tapes qui ne laissent pas de séquelles.

Séleucide a écrit:J'aurais dû préciser : un exemple de métamorphose de doctrine théologique.

La discipline canonique peut évidemment évoluer dans le temps.
Bonnet blanc, blanc bonnet, c'est ce que j'appelle métamorphose doctrinal et théologique, peu importe l'Eglise à laquelle vous adhérez.

Voir le profil de l'utilisateur

Séleucide 

avatar
Habitué
Habitué
Tumadir a écrit:Il autorise mais il n'accepte pas les séquelles.

Le droit laïc s’en fou des tapes qui ne laissent pas de séquelles.
Le texte juridique dit :

Les violences ayant entraîné une incapacité de travail inférieure ou égale à huit jours ou n'ayant entraîné aucune incapacité de travail sont punies de trois ans d'emprisonnement et de 45 000 euros d'amende lorsqu'elles sont commises.

Les violences de toutes sortes (psychologique, physique, psychique) sont interdites.
Allah les autorise, et les exégètes les nuancent.
Que te faut-il de plus ?


Tumadir a écrit:Bonnet blanc, blanc bonnet, c'est ce que j'appelle métamorphose doctrinal et théologique, peu importe l'Eglise à laquelle vous adhérez.
Si tu es incapable de différencier une donnée culturelle d'un fait théologique, qu'y puis-je ?

Voir le profil de l'utilisateur

Tumadir 

avatar
Averti
Averti
Séleucide a écrit:
Tumadir a écrit:Il autorise mais il n'accepte pas les séquelles.

Le droit laïc s’en fou des tapes qui ne laissent pas de séquelles.
Le texte juridique dit :

Les violences ayant entraîné une incapacité de travail inférieure ou égale à huit jours ou n'ayant entraîné aucune incapacité de travail sont punies de trois ans d'emprisonnement et de 45 000 euros d'amende lorsqu'elles sont commises.

Les violences de toutes sortes (psychologique, physique, psychique) sont interdites.
Allah les autorise, et les exégètes les nuancent.
Que te faut-il de plus ?
Des témoins.

Séleucide a écrit:
Tumadir a écrit:Bonnet blanc, blanc bonnet, c'est ce que j'appelle métamorphose doctrinal et théologique, peu importe l'Eglise à laquelle vous adhérez.
Si tu es incapable de différencier une donnée culturelle d'un fait théologique, qu'y puis-je ?
Le célibat des prêtes est une donnée culturelle ? Pourquoi alors est-il obligatoire ?

Voir le profil de l'utilisateur

Séleucide 

avatar
Habitué
Habitué
Tumadir a écrit:Des témoins.
Ça n'est pas la question.

La question, c'est la violence conjugale : est-elle une liberté ou une chose à interdire ?

Allah et la république ont fait des choix différents.

Tumadir a écrit:Le célibat des prêtes est une donnée culturelle ? Pourquoi alors est-il obligatoire ?
Parce que ça s'est fait comme ça dans l'Église catholique latine.

C'est plus un fruit de l'histoire spécifique à celle-ci (et à l'Europe) qu'une donnée théologique proprement dite. La preuve : dans les Églises catholiques orientales, un prêtre peut se marier avant son ordination. Sans parler des byzantins et des protestants.

Voir le profil de l'utilisateur

Tumadir 

avatar
Averti
Averti
Séleucide a écrit:La question, c'est la violence conjugale : est-elle une liberté ou une chose à interdire ?
S4V19 {Et comportez-vous convenablement envers elles. Si vous avez de l'aversion envers elles durant la vie commune, il se peut que vous ayez de l'aversion pour une chose où Allah a déposé un grand bien.}

Autre traduction : « Vivez avec elles de la meilleure façon »

Ce que tu refuses de comprendre, c'est que, un couple sans conflits ça n'existe pas. Il arrive que l'un ou bien les deux passent par de crise passagère surtout les premiers temps de mariage, et la femme n'est pas toujours l'unique victime.

L'offense n'est pas la règle dans un couple, tout comme la guerre qui est une aversion pour les croyants.

Séleucide a écrit:
Tumadir a écrit:Le célibat des prêtes est une donnée culturelle ? Pourquoi alors est-il obligatoire ?
Parce que ça s'est fait comme ça dans l'Église catholique latine.
C'est sensé être des inspirés ?

Voir le profil de l'utilisateur

Séleucide 

avatar
Habitué
Habitué
Ou bien existe-t-il une contradiction entre les versets que tu cites.

Ou bien battre sa femme, c'est se comporter convenablement selon le Coran (puisque le cas échéant, Allah ne l'aurait pas autorisé).

Voir le profil de l'utilisateur

Tumadir 

avatar
Averti
Averti
Il n'y a pas de contradiction, prends le temps de lire le lien suivant ainsi que les pages connexes

http://religions.religionboard.net/t358-la-vie-de-couple-en-islam

Voir le profil de l'utilisateur

Séleucide 

avatar
Habitué
Habitué
A la lecture de ces 2 versets, deux possibilités s'offrent à nous :

Soit Allah, exhortant les hommes à bien se comporter avec leurs femmes, considère que les battre équivaut à se comporter convenablement : mais c'est ici une solution qu'on ne saurait adopter sans faire insulte à Dieu.

Soit Allah, exhortant les hommes à bien se comporter avec leurs femmes, considère que les battre n'équivaut pas à se comporter convenablement : dans ce cas, nous prêtons à Allah un discours contradictoire.

Que choisis-tu ?

Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé 


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 2 sur 4]

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum