Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 8 sur 9]

GRIT 


Averti
Averti
SAEL a écrit:@Credo

Tout le monde sait que la mort est inéluctable. Ce qui veut dire que tout le monde la connaîtra.

Est-ce correct de dire ce qui suit ? Réponds-moi par un oui ou non.

Certainement tu ne mettras pas celui que tu aimes dans la tombe ou shéol. Tu ne lui permettra pas qu'il y soit.


Ce Psaume 16: 10 "Car tu n'abandonneras pas mon âme au shéol.  Tu ne permettras pas que ton fidèle voie la fosse."
Ces paroles de David sont une prophétie qui concerne Jésus Christ ; confirmées par Paul.

Actes 2: 29 à 32 "Hommes frères, il est permis de vous parler avec franchise au sujet du chef de famille DAVID : il est décédé et a été enterré, et sa tombe est parmi nous jusqu'à ce jour."
(ce qui signifie que le psaume 16: 10 ne s'appliquait pas à David)
30, 31) "ainsi donc, parce qu'il était prophète (
David) et savait que DIEU lui avait jurer par serment de faire assoir sur son trône quelqu'un du fruit de ses reins, IL VU D'AVANCE LA RESURRECTION DU CHRIST et en a parlé disant qu'il n'a pas été abondonné à l'hadès (shéol) et que sa chair n'a pas vu la corruption (n'a pas eu le temps de pourrir)
32) "Ce Jésus , Dieu l'a ressuscité (le 3ème jour) ; c'est un fait dont nous sommes tous témoins."

Depuis Adam, tous les humains vont dans la tombe et attendent toujours la résurrection. Genèse 3: 19
Sauf pour Jésus qui a été ressuscité le 3ème jour après sa mort pour rejoindre les lieux célestes , auprès de son Dieu = 1Pierre 3: 18, 22

Voir le profil de l'utilisateur

SAEL 


Passionné
Passionné
@GRIT a écrit :
e Psaume 16: 10 "Car tu n'abandonneras pas mon âme au shéol.  Tu ne permettras pas que ton fidèle voie la fosse."
Ces paroles de David sont une prophétie qui concerne Jésus Christ ; confirmées par Paul. 



@Sael a écrit :


Zwichen Zwei feur= Entre 2 feux
Lisez attentivement les Psaumes de David (as) chapitre 16, et dites-moi si le Prophète David parle de lui-même ou bien d’une prophétie concernant Jésus en 16-10. Tirez vous-même vos conclusions et peu s’en faut vis-à-vis de moi qu’elles soient affirmatives ou négatives, car par cette affirmation, mentionnée ci-dessus et  présumée aussi sûre, GRIT et Paul viennent de mettre en péril le pilier fondamental du Christianisme qu’est la crucifixion et par voie de conséquences l’enseignement du pêché originel.
 
Psaumes 16
16.1
Hymne de David. Garde-moi, ô Dieu! car je cherche en toi mon refuge.
16.2
Je dis à l'Éternel: Tu es mon Seigneur, Tu es mon souverain bien!
16.3
Les saints qui sont dans le pays, Les hommes pieux sont l'objet de toute mon affection.
16.4
On multiplie les idoles, on court après les dieux étrangers: Je ne répands pas leurs libations de sang, Je ne mets pas leurs noms sur mes lèvres.
16.5
L'Éternel est mon partage et mon calice; C'est toi qui m'assures mon lot;
16.6
Un héritage délicieux m'est échu, Une belle possession m'est accordée.
16.7
Je bénis l'Éternel, mon conseiller; La nuit même mon cœur m'exhorte.
16.8
J'ai constamment l'Éternel sous mes yeux; Quand il est à ma droite, je ne chancelle pas.
16.9
Aussi mon coeur est dans la joie, mon esprit dans l'allégresse, Et mon corps repose en sécurité.
16.10
Car tu ne livreras pas mon âme au séjour des morts, Tu ne permettras pas que ton bien-aimé voie la corruption.
16.11
Tu me feras connaître le sentier de la vie; Il y a d'abondantes joies devant ta face, Des délices éternels à ta droite
 
 
 
 
 
 
Psaume 16: 10 selon la TMN :
 Car tu n'abandonneras pas mon âme dans le shéol. Tu ne permettras que ton fidèle voie LA FOSSE. (La tombe).
En 1)  
Qu’est-ce- qu’on voit ? Que Jésus, dans la 2ème partie du verset, n’a pas vu la tombe ou la fosse. Donc, il n’a jamais été crucifié !
En 2)
Les perspicaces AUTRES ont vu la complication. Au lieu de dire que ce verset n’est pas une prophétie sur Jésus, ils ont traduit fosse par corruption en anéantissant l’âme ou l’esprit du verset.
En 3)
Les perspicace de la TMN ont vu une autre complication. Ils ont ajouté à l’argile plus d’eau qu’il n’en faut : Ils ont remplacé le verbe conjugué au futur à la 2ème personne  « tu ne livreras » par « tu n’abandonneras »
Enfin en 4)
Si le verset 16-10 parle uniquement de David, comment se fait-il qu’il a eu l’audace de demander à Dieu qu’il ne le livrera ni à la fosse ni qu’il la voie !???
Peut-on dire de David que c’est un ignorant ? Nullement, car l’erreur revient, sans aucun doute, à ceux qui prétendent aveuglement que le shéol signifie tombe.
Et voilà l’interprétation du verset 16-10 qui convient le mieux pour comprendre ce que voulait vraiment dire le noble Prophète David (as) :
Car tu ne livreras pas mon âme à l’Enfer. Tu ne permettras…

Voir le profil de l'utilisateur

GRIT 

avatar
Averti
Averti
SAEL a écrit:@GRIT a écrit :
e Psaume 16: 10 "Car tu n'abandonneras pas mon âme au shéol.  Tu ne permettras pas que ton fidèle voie la fosse."
Ces paroles de David sont une prophétie qui concerne Jésus Christ ; confirmées par Paul. 



@Sael a écrit :


Zwichen Zwei feur= Entre 2 feux
Lisez attentivement les Psaumes de David (as) chapitre 16, et dites-moi si le Prophète David parle de lui-même ou bien d’une prophétie concernant Jésus en 16-10. Tirez vous-même vos conclusions et peu s’en faut vis-à-vis de moi qu’elles soient affirmatives ou négatives, car par cette affirmation, mentionnée ci-dessus et  présumée aussi sûre, GRIT et Paul viennent de mettre en péril le pilier fondamental du Christianisme qu’est la crucifixion et par voie de conséquences l’enseignement du pêché originel.
 
Psaumes 16
16.1
Hymne de David. Garde-moi, ô Dieu! car je cherche en toi mon refuge.
16.2
Je dis à l'Éternel: Tu es mon Seigneur, Tu es mon souverain bien!
16.3
Les saints qui sont dans le pays, Les hommes pieux sont l'objet de toute mon affection.
16.4
On multiplie les idoles, on court après les dieux étrangers: Je ne répands pas leurs libations de sang, Je ne mets pas leurs noms sur mes lèvres.
16.5
L'Éternel est mon partage et mon calice; C'est toi qui m'assures mon lot;
16.6
Un héritage délicieux m'est échu, Une belle possession m'est accordée.
16.7
Je bénis l'Éternel, mon conseiller; La nuit même mon cœur m'exhorte.
16.8
J'ai constamment l'Éternel sous mes yeux; Quand il est à ma droite, je ne chancelle pas.
16.9
Aussi mon coeur est dans la joie, mon esprit dans l'allégresse, Et mon corps repose en sécurité.
16.10
Car tu ne livreras pas mon âme au séjour des morts, Tu ne permettras pas que ton bien-aimé voie la corruption.
16.11
Tu me feras connaître le sentier de la vie; Il y a d'abondantes joies devant ta face, Des délices éternels à ta droite
 
 
 
 
 
 
Psaume 16: 10 selon la TMN :
 Car tu n'abandonneras pas mon âme dans le shéol. Tu ne permettras que ton fidèle voie LA FOSSE. (La tombe).
En 1)  
Qu’est-ce- qu’on voit ? Que Jésus, dans la 2ème partie du verset, n’a pas vu la tombe ou la fosse. Donc, il n’a jamais été crucifié !
En 2)
Les perspicaces AUTRES ont vu la complication. Au lieu de dire que ce verset n’est pas une prophétie sur Jésus, ils ont traduit fosse par corruption en anéantissant l’âme ou l’esprit du verset.
En 3)
Les perspicace de la TMN ont vu une autre complication. Ils ont ajouté à l’argile plus d’eau qu’il n’en faut : Ils ont remplacé le verbe conjugué au futur à la 2ème personne  « tu ne livreras » par « tu n’abandonneras »
Enfin en 4)
Si le verset 16-10 parle uniquement de David, comment se fait-il qu’il a eu l’audace de demander à Dieu qu’il ne le livrera ni à la fosse ni qu’il la voie !???
Peut-on dire de David que c’est un ignorant ? Nullement, car l’erreur revient, sans aucun doute, à ceux qui prétendent aveuglement que le shéol signifie tombe.
Et voilà l’interprétation du verset 16-10 qui convient le mieux pour comprendre ce que voulait vraiment dire le noble Prophète David (as) :
Car tu ne livreras pas mon âme à l’Enfer. Tu ne permettras…



DANS LA BIBLE
, L'Enfer c'est le Shéol ou l'Hadès = la tombe

La géhenne , c'est le lac de feu = la destruction = la seconde mort.

Voir le profil de l'utilisateur

Credo 

avatar
Averti
Averti
Sael a écrit:Tout le monde sait que la mort est inéluctable. Ce qui veut dire que tout le monde la connaîtra.

Est-ce correct de dire ce qui suit ? Réponds-moi par un oui ou non.

Certainement tu ne mettras pas celui que tu aimes dans la tombe ou shéol. Tu ne lui permettra pas qu'il y soit.
Mais vois-tu, Jésus Christ n'est pas tout le monde monde. Il est le Fils de Dieu. Donc je répondrai non sauf pour Jésus.

Tombe=Fosse=Sheol=séjour des morts.

Le psaume 16 verset 10 de l'AT est repris dans Actes 2,27 du NT.

Dans l'AT, bible hebraïque,on lit les mots "abandonner" "sheol" et "fosse".

Dans le NT, il y a parfois des reprises de la Septante, Bible grecque, pour citer l'AT, ce qui est ici le cas. On lit, en Actes 2,27, toujours le verbe "abandonner"  mais "Hadès" et"corruption" en remplacement de "Sheol" et "fosse".. 

Les TJ préfèrent à nouveau citer l'AT hebraïque dans le NT que de reprendre la version Septante qui est pourtant celle utilisée dans les plus anciennes versions du NT.

Au final, quelque soit la traduction, ça signifie la même chose : le Christ est ressuscité (au 3ème jour)aussi son corps n'a-t-il pas vu la corruption.



Dernière édition par Credo le Jeu 18 Mai - 23:43, édité 1 fois

Voir le profil de l'utilisateur

Tumadir 

avatar
Averti
Averti
Credo a écrit:Au final, quelque soit la traduction, ça signifie la même chose : le Christ est ressuscité (au 3ème jour)aussi son corps n'a-t-il pas vu la corruption.
Son corps n'a pas connu de corruption certainement, donc il n'a pas été crucifié.

Voir le profil de l'utilisateur

Credo 

avatar
Averti
Averti
Il est ressuscité le troisième jour. Donc il n'a pas connu la putrefaction si tu préfères.


En Jean 11,39, il est écrit pour Lazare que Jésus va ressusciter :"Jésus dit : " Enlevez la pierre ! " Marthe, la sœur du mort, lui dit : " Seigneur, il sent déjà : c'est le quatrième jour. "
C'est l'odeur de la putrefaction et elle a lieu au 4eme jour. Or Jésus, Lui, est ressuscité au 3eme jour donc la putrefaction (=corruption) n'a pas eu le temps de commencer.

Voir le profil de l'utilisateur

SAEL 


Passionné
Passionné
@Credo
 
Psaume 16-10
 
Car tu ne livreras pas mon âme au séjour des morts, Tu ne permettras pas que ton bien-aimé voie la corruption.
 
Bible de Jérusalem Psaume 16-10
 
Car tu ne peux abandonner mon âme au shéol, tu ne peux laisser ton ami voir la fosse.
 
 
Sael a écrit :
 
Et ça, était-ce une prophétie concernant le Christ ?
 
Bonne nuit, Credo

Voir le profil de l'utilisateur

GRIT 

avatar
Averti
Averti
SAEL a écrit:@Credo
 
Psaume 16-10
 
Car tu ne livreras pas mon âme au séjour des morts, Tu ne permettras pas que ton bien-aimé voie la corruption.
 
Bible de Jérusalem Psaume 16-10
 
Car tu ne peux abandonner mon âme au shéol, tu ne peux laisser ton ami voir la fosse.
grit
Qu'est-ce qui te choque dans cette phrase ?

Est-ce que ton cerveau n'arrive pas à comprendre le sens de cette phrase qui est pourtant simple ?

Cela veut dire :

ou = "tu ne permettras pas que que celui qui t'aime voie la corruption " = (traduction Crampon)

ou = "Tu ne permettras pas que ton saint voie la corruption"  = (traduction Darby)

ou = "Tu ne permettras pas que ton bien-aimé voie la corruption."  (traduction Segond)

ou = "Tu ne permettras pas que ton fidèle voie la fosse." = (TMN)

ou = "Tu ne permettra pas que ton bien-aimé CONNAISSE LA DECOMPOSITION" = (traduction Segond21)

DONC, EN CLAIR = cela signifie que :
L'HOMME QUI MEURT VA DANS LA FOSSE (la tombe) = et celui qui va dans la FOSSE (la tombe) FINIT PAR SE DECOMPOSER POUR DEVENIR DE LA POUSSIERE , car telle a été la condamnation d'Adam et de tous ses descendants = (Genèse 3: 19)

En ce qui concerne Jésus, son sort ne serait pas le même , car "son bien-aimé", "son ami" , "son fidèle" , "son saint", ne connaîtra pas la FOSSE, LA TOMBE QUI MENE A LA DECOMPOSITION DU CORPS.

Pour quelle raison?

Parce que Jésus n'était pas un homme né de parents humains pécheurs , mais , PAR UN MIRACLE, Dieu l'a créé parfait , pur, sans péché par le pouvoir de l'esprit de Dieu dans le sein de Marie. 

Son corps SAINT ne pouvait pas subir la corruption ou la décomposition qui était le sort de tout humain imparfait et pécheur = C'EST POURQUOI , DIEU PAR UN AUTRE MIRACLE, A FAIT EN SORTE QUE SON CORPS HUMAIN DISPARAISSE AVANT LA DECOMPOSITION = (Luc 24: 1 à 3)  = DIEU L'AVAIT RESSUSCITE LE 3ème JOUR DANS ESPRIT POUR VIVRE AU CIEL, AUPRES DE LUI = 1Pierre 3: 18, 22

Est-ce plus clair dans ton esprit ?


 
 
Sael a écrit :
 
Et ça, était-ce une prophétie concernant le Christ ?
GRIT

Oui, ça c'est une prophétie concernant UNIQUEMENT le Christ , mon ami Sael !

Salam !


 

Voir le profil de l'utilisateur

Tumadir 

avatar
Averti
Averti
GRIT a écrit:En ce qui concerne Jésus, son sort ne serait pas le même , car "son bien-aimé", "son ami" , "son fidèle" , "son saint", ne connaîtra pas la FOSSE, LA TOMBE QUI MENE A LA DECOMPOSITION DU CORPS.
Si son corps n'a pas connu la décomposition, où est-il maintenant ?

N'est-ce pas avant cela tu disais, que son corps est mort et il a ressuscité Esprit ?

Tu as changé d'avis ?

Voir le profil de l'utilisateur

Credo 

avatar
Averti
Averti
Bonjour Sael,

Oui cela concerne le Christ.  J'ai la version an 2000 de la Bible de Jérusalem et c'est comme je t'ai écrit pour les différences Bible hebraïque et Septante.

Dans tous les cas, ça correspond bien au fait que le corps du Christ n'a pas connu la corruption c-à-d la putréfaction car il est ressuscité au troisième jour donc avant que ce phénomène ne se produise.

Voir le profil de l'utilisateur

GRIT 

avatar
Averti
Averti
Credo a écrit:Bonjour Sael,

Oui cela concerne le Christ.  J'ai la version an 2000 de la Bible de Jérusalem et c'est comme je t'ai écrit pour les différences Bible hebraïque et Septante.

Dans tous les cas, ça correspond bien au fait que le corps du Christ n'a pas connu la corruption c-à-d la putréfaction car il est ressuscité au troisième jour donc avant que ce phénomène ne se produise.
grit
Il faut préciser , Crédo, que le corps de chair a disparu, désintégré (Luc : 24: 3) et qu'il ne restait que les bandelettes dans le tombeau, seules preuves "visibles" que le Christ était bien mort .
1Pierre 3: 18 "Christ est MORT .... Mis à MORT SELON LA CHAIR, il a été VIVIFIE selon l'ESPRIT. (ou RENDU A LA VIE EN TANT QU'ESPRIT.)

Amicalement  JL

Voir le profil de l'utilisateur

Credo 

avatar
Averti
Averti
Puisque pour toi la chair est définitivement morte, où se trouve le corps puisque le tombeau est vide ? Où est-il écrit dans le NT qu'il n'est pas là car il a été désintégré ou enlevé, car, si je ne me trompe pas, pour vous il a été enlevé comme le corps de Moïse ? Où les apôtres ont-ils enseigné que le corps a été enlevé ?

Voir le profil de l'utilisateur

Tumadir 

avatar
Averti
Averti
Credo a écrit:Puisque pour toi la chair est définitivement morte, où se trouve le corps puisque le tombeau est vide ? Où est-il écrit dans le NT qu'il n'est pas là car il a été désintégré ou enlevé, car, si je ne me trompe pas, pour vous il a été enlevé comme le corps de Moïse ? Où les apôtres ont-ils enseigné que le corps a été enlevé ?
Il n'a été ni tué ni crucifié, c'est la seule explication.

Voir le profil de l'utilisateur

SAEL 


Passionné
Passionné
@Credo
La décomposition d’un corps se fait suivant 2 processus. Qu’un corps connaisse, dès les minutes qui suivent, la première étape d’un tel enchainement, on peut dire de lui qu’il (le corps) vient de connaître la corruption même s’il se relève par miracle. La lividité se réalise au cours des 12 premières heures si la mort est naturelle, et suivant les différents cas. Mais si le corps est transpercé au niveau des mains, des pieds et, à coups de lance au niveau du ventre, il perd son sang et raccourcit la lividité à quelques heures seulement, induisant la mort rapide des cellules et, par voie de conséquences, l’accélération de la putréfaction.
 
La 2ème partie du Ps 16-10 est claire : « Tu ne permettras pas que ton bien-aimé voie la corruption ». Malheureusement, Jésus avait vu la corruption durant 3 belles nuits et 3 belles journées. De ce faut-il dire que son corps doit devenir squelette pour affirmer qu’il vient de voir la corruption ? Ou faut dire d’untel qu’il avait mangé du miel qu’à la seule et unique condition qu’il en termine tout son bol ?

Voir le profil de l'utilisateur

Credo 

avatar
Averti
Averti
Tumadir a écrit:Il n'a été ni tué ni crucifié, c'est la seule explication.
Pour nous l'explication est qu'Il est ressuscité puisque nous croyons en ce qui est écrit dans la Bible. La résurrection est une question de foi. On n'y croit ou on n'y croit pas.

Voir le profil de l'utilisateur

Credo 

avatar
Averti
Averti
Sael a écrit:La décomposition d’un corps se fait suivant 2 processus. Qu’un corps connaisse, dès les minutes qui suivent, la première étape d’un tel enchainement, on peut dire de lui qu’il (le corps) vient de connaître la corruption même s’il se relève par miracle. La lividité se réalise au cours des 12 premières heures si la mort est naturelle, et suivant les différents cas. Mais si le corps est transpercé au niveau des mains, des pieds et, à coups de lance au niveau du ventre, il perd son sang et raccourcit la lividité à quelques heures seulement, induisant la mort rapide des cellules et, par voie de conséquences, l’accélération de la putréfaction.
Jésus c'est il y a 20 siècles en arrière et le psaume encore plus. La Bible n'est pas un livre de science mais de foi. Quand Lazare est ressuscité c'est au 4eme jour et il sent déjà. Jésus c'est avant : au 3eme jour. Cela suffit pour dire qu'il n'a pas encore eu le temps de sentir, sentir étant la preuve d'une putréfaction commençante. Il faut se mettre au niveau des connaissances de l'époque.

 Et puis il existe des cas, bien que rarissimes, de corps qui ont résisté des années à la putréfaction. Celui de Jésus est simplement ressuscité contrairement aux exemples cités.

http://hitek.fr/actualite/corps-qui-ne-pourrissent-pas_10003

Et tu liras que deux fillettes d'Amérique du Sud ont été sacrifiées à des dieux avant de mourir. Cela n'a pas empêché que leur corps ne se soient pas putréfiés.

Voir le profil de l'utilisateur

Tumadir 

avatar
Averti
Averti
Credo a écrit:
Tumadir a écrit:Il n'a été ni tué ni crucifié, c'est la seule explication.
Pour nous l'explication est qu'Il est ressuscité puisque nous croyons en ce qui est écrit dans la Bible. La résurrection est une question de foi. On n'y croit ou on n'y croit pas.
Plutôt une hypothèse, puisque les apôtres n'étaient présents ni au moment de la crucifixion ni trois jours après.

Voir le profil de l'utilisateur

Tumadir 

avatar
Averti
Averti
Credo a écrit:
Sael a écrit:La décomposition d’un corps se fait suivant 2 processus. Qu’un corps connaisse, dès les minutes qui suivent, la première étape d’un tel enchainement, on peut dire de lui qu’il (le corps) vient de connaître la corruption même s’il se relève par miracle. La lividité se réalise au cours des 12 premières heures si la mort est naturelle, et suivant les différents cas. Mais si le corps est transpercé au niveau des mains, des pieds et, à coups de lance au niveau du ventre, il perd son sang et raccourcit la lividité à quelques heures seulement, induisant la mort rapide des cellules et, par voie de conséquences, l’accélération de la putréfaction.
Jésus c'est il y a 20 siècles en arrière et le psaume encore plus. La Bible n'est pas un livre de science mais de foi. Quand Lazare est ressuscité c'est au 4eme jour et il sent déjà. Jésus c'est avant : au 3eme jour. Cela suffit pour dire qu'il n'a pas encore eu le temps de sentir, sentir étant la preuve d'une putréfaction commençante. Il faut se mettre au niveau des connaissances de l'époque.

 Et puis il existe des cas, bien que rarissimes, de corps qui ont résisté des années à la putréfaction. Celui de Jésus est simplement ressuscité contrairement aux exemples cités.

http://hitek.fr/actualite/corps-qui-ne-pourrissent-pas_10003

Et tu liras que deux fillettes d'Amérique du Sud ont été sacrifiées à des dieux avant de mourir. Cela n'a pas empêché que leur corps ne se soient pas putréfiés.
L'article parle de momie, ce n'est pas pareil, le corps de Pharaon non plus n'a pas putréfié S10 V92

Voir le profil de l'utilisateur

Credo 

avatar
Averti
Averti
Tumadir a écrit:L'article parle de momie, ce n'est pas pareil, le corps de Pharaon non plus n'a pas putréfié S10 V92
Un corps qui ne se putréfie pas se dessèche. On dit alors qu'il s'est momifié même si on n'a pratiqué aucune opération de momification sur lui. Il est appelé  "momie" puisque, pareillement aux corps ayant subi un traitement de momification, il n'a pas connu de putrefaction. Lis ceci comme exemple:


"Une équipe d’archéologues découvrent en 1999, trois enfants ayant vécus au XVIème siècle, enterrés à 25 mètres du sommet du Llullaillaco, un volcan entre l’Argentine et le Chili. De ces tombes sont extrait une jeune fille de 15 ans, la "Doncella", un garçon de 7 ans, "El Nino" et une petite fille de 6 ans, "La Nina". Mais que s’est-il passé ? Tout simplement, ils ont été sacrifiés selon le rite de la Capacocha. A l’époque, on choisissait des enfants issus de la bonne société et en parfaite santé pour les sacrifier et obtenir les faveurs des dieux.

Retrouvés en parfait état de conservation, on pourrait croire qu’ils ne sont morts que depuis quelques heures. Cette conservation est due à la combinaison de plusieurs facteurs : retrouvées à 6739 mètres d’altitude, les momies étaient maintenues à des températures inférieures à 0°C, enterrées sous une couche de cendre volcanique, celle-ci agit comme une barrière contre l’humidité, le développement des bactéries et champignons et enfin la couche de neige ont permis de rendre totalement hermétiques les tombes après leur fermeture.




Aujourd’hui, les trois corps sont conservés au Musée d’archéologie de haute-montagne de Salta sous une cloche en verre. L’atmosphère y est surveillée et la température ne dépasse les -20°C. Des tests, comme des radios des poumons, sont effectués sur ces momies."



Elles sont appelées momies or tu vois bien qu'elles n'ont pas subies d'opération de momification, que c'est un phénomène que les experts expliquent ici par la combinaison de plusieurs phénomènes naturels.

Voir le profil de l'utilisateur

Credo 

avatar
Averti
Averti
Tumadir a écrit:Plutôt une hypothèse, puisque les apôtres n'étaient présents ni au moment de la crucifixion ni trois jours après.
Au moment de la crucifixion, l'apôtre Jean était présent, sa mère Marie aussi et il a été descendu de la croix par Nicodème et Joseph d'Arimathie, lesquels avaient réclamé le corps à Pilate pour le mettre au tombeau.
Quant à sa resurrection, il est apparu à sa mère, ses apôtres et encore 500 frères nous dit la Bible.

Voir le profil de l'utilisateur

Tumadir 

avatar
Averti
Averti
Credo a écrit:
Tumadir a écrit:L'article parle de momie, ce n'est pas pareil, le corps de Pharaon non plus n'a pas putréfié S10 V92
Un corps qui ne se putréfie pas se dessèche. On dit alors qu'il s'est momifié même si on n'a pratiqué aucune opération de momification sur lui. Il est appelé  "momie" puisque, pareillement aux corps ayant subi un traitement de momification, il n'a pas connu de putrefaction. Lis ceci comme exemple:

"Une équipe d’archéologues découvrent en 1999, trois enfants ayant vécus au XVIème siècle, enterrés à 25 mètres du sommet du Llullaillaco, un volcan entre l’Argentine et le Chili. De ces tombes sont extrait une jeune fille de 15 ans, la "Doncella", un garçon de 7 ans, "El Nino" et une petite fille de 6 ans, "La Nina". Mais que s’est-il passé ? Tout simplement, ils ont été sacrifiés selon le rite de la Capacocha. A l’époque, on choisissait des enfants issus de la bonne société et en parfaite santé pour les sacrifier et obtenir les faveurs des dieux.

Retrouvés en parfait état de conservation, on pourrait croire qu’ils ne sont morts que depuis quelques heures. Cette conservation est due à la combinaison de plusieurs facteurs : retrouvées à 6739 mètres d’altitude, les momies étaient maintenues à des températures inférieures à 0°C, enterrées sous une couche de cendre volcanique, celle-ci agit comme une barrière contre l’humidité, le développement des bactéries et champignons et enfin la couche de neige ont permis de rendre totalement hermétiques les tombes après leur fermeture.


Aujourd’hui, les trois corps sont conservés au Musée d’archéologie de haute-montagne de Salta sous une cloche en verre. L’atmosphère y est surveillée et la température ne dépasse les -20°C. Des tests, comme des radios des poumons, sont effectués sur ces momies."


Elles sont appelées momies or tu vois bien qu'elles n'ont pas subies d'opération de momification, que c'est un phénomène que les experts expliquent ici par la combinaison de plusieurs phénomènes naturels.
Et ?

Voir le profil de l'utilisateur

Credo 

avatar
Averti
Averti
Eh bien donc, je répondais à Sael qui me dit que la putrefaction du corps donc la corruption  commence quelques heures après la mort, ce qui implique que Jésus a bel et bien connu la corruption.
Par cet article, on peut lire que, même si les cas sont rarissimes, il y a des corps qui échappent à la putrefaction. Donc je ne vois pas pourquoi celui de Jésus, qui est Fils de Dieu, n'y aurait pas échapper avant de ressusciter conformément à ce qui est écrit dans le psaume.

Voir le profil de l'utilisateur

SAEL 


Passionné
Passionné
 


@ mon amie Grit
 
N’ayant pas de corne, le tigre s’est métamorphosé en une belle et affriolante biche que j’aime tant, car il s’intéresse (post 183) aux Bibles Darby, Segond, Martin, Ostervald, Crampon et toute la clique, par mesure de faire tendre la complication contenue dans les interprétations ci-dessous mentionnées, vers la nullité.
As-tu oublié la TMN ? Ou tout simplement parce que la 2ème partie de son verset 16-10 dit : « Tu ne permettras que ton fidèle voie la Fosse (La tombe) » alors que    Jésus a bel et bien vu la Fosse (tombe).
Pour régler le problème, vous n’avez qu’à reconnaître ceci :
 
1)     Jésus n’a jamais été crucifié.
2)     Le verset 16-10 en question ne concerne pas Jésus, mais David.  
 
 
 
La TMN Ps16-10 :

 
Car tu n'abandonneras pas mon âme dans le shéol. Tu ne permettras que ton fidèle voie LA FOSSE. (La tombe).
 
Maintenant, essayons de voir avec le verset ci-dessus :
·        Sa 1ère partie ou phrase, par ce « Tu n’abondonneras pas » joue en faveur de Jésus, car il n’a pas été abandonné dans le shéol ou séjour des morts.
·        Sa 2ème partie ou phrase, par ce «  Tu ne permettras que ton fidèle voie la fosse » joue absolument contre Jésus, car il a vu la fosse.
Il a vu la fosse ou tombe durant 3 jours et 3 nuits selon les Evangiles.
 
A moins que tout ceci concerne David et non Jésus, et que le shéol ne peut-être un séjour de
 morts mais un feu brûlant.
 
Louis Segond Bible Ps 16-10
 
Car tu ne livreras pas mon âme au séjour des morts, Tu ne permettras pas que ton bien-aimé voie la corruption.
Maintenant, essayons de démêler les fibres de la complication du Ps 16-10 de Louis Segond.
 
Sa 1ère partie ou phrase, par ce « Tu ne livreras pas, joue contre Jésus, car il a été livré au séjour des morts.
Dans sa 2ème partie, ou bien Jésus n’a jamais été crucifié ni tué, ou son corps avait été enterré dans la calotte glacière du pôle nord afin qu’il ne connaisse point la corruption ni en 1er  ni en 2ème processus.
Et c’est pour cette raison que les Témoins de Jéhovah enseignent que Jésus avait ressuscité en Esprit et que son corps s’était évanouit dans la nuit, avait disparu ou même s’était désintégré. Pourquoi ? A cause de cette énorme complication impliquant même Paul.    

Voir le profil de l'utilisateur

SAEL 


Passionné
Passionné
@Credo a écrit :
 
Donc je ne vois pas pourquoi celui de Jésus, qui est Fils de Dieu, n'y aurait pas échapper avant de ressusciter conformément à ce qui est écrit dans le psaume.
 
@Sael a écrit :
 
Je peux même dire plus :
 
Que le corps de Jésus avait échappé à la corruption par la permission de Dieu (  جل جلاله ). Mais qu’il n’a pas été livré au séjour des mort par cette même voie, implique une question qui dérange fortement : qu’a-t-on enterré à sa place ? Un faux semblant ?


Tu sais que Jésus a été livré au séjour des morts, tandis que la 1ere phrase du verset Psaume 16-10 dit le contraire. Et c'est vraiment cette complication  et d'autres qui indiquent que le Psaume 16-10 ne parle aucunement de Jésus mais de David d'où le shéol n'est point le séjour des morts, mais un feu brûlant... Ce que confirme la Langue arabe.


Bonne nuit! Credo

Voir le profil de l'utilisateur

SAEL 


Passionné
Passionné
Correction:

Je voulais dire que le corps de Jésus peut échapper à la corruption par la permission de Dieu (جل جلاله)

Voir le profil de l'utilisateur

Credo 

avatar
Averti
Averti
@ Bonjour Sael,

J'ai compris que tu ne contestes pas la possibilité pour Jésus d'avoir échappé à la corruption par la permission de Dieu tandis que nous, nous professons non pas une possibilité mais un fait établi. C'est là notre différence.

Et si tu prends le dictionnaire Larousse, le verbe "livrer" a plusieurs définitions dont celle-ci :

Abandonner quelqu'un, un groupe, son pays, etc., à un pouvoir étranger, ennemi : Livrer son pays à l'ennemi.

Dans le psaume, si on applique cette définition, l'ennemi c'est la mort (donc le sheol puisque c'est là où se trouvent le morts) et Dieu ne l'a pas abandonné au pouvoir de la mort puisqu'Il l'en est ressuscité alors que le Roi David s'y trouve toujours.

Dans la Bible, le sheol est le séjour des morts et la tombe était souvent assimilée au séjour post mortem dans le shéol. Il n'est pas question du lieu où iraient les condamnés après le jugement dernier qui, dans ce cas, est symboliquement désigné par la géhenne ou l'étang de feu.

Chez les juifs c'est identique. Voici un extrait de commentaires d'un site juif sur la Bible:
"Mais en face, nous trouvons le désespoir de Job qui, la tête couverte de cendres et revêtu d’un sac, estime que la mort est la fin de tout, la limite extrême de l’existence, après quoi il n’y a que néant. Réflexion philosophique plus que texte mystique, cas de figure plus que figure historique, Job se lamente sur le destin de l’homme condamné à la souffrance sur terre et à « l’amertume de [son] être » ; les jours de l’homme, clame-t-il, « s’achèvent sans nul espoir », la vie n’est qu’ « un souffle », « fumée, mes jours » et « le gisant du Shéol n’en remonte pas » (Job, 7)."

(Source : http://www.terredisrael.com/resurrection-1.php  )



La vie s'achève et le mort s'en va se coucher au sheol à ce stade du texte de Job. Donc il n'est pas question ici de gehenne, de feu mais du repos de la mort qu'on connaitra tous un jour. La façon de voir ce lieu va évoluer mais il s'agira toujours du lieu où vont les morts une fois qu'ils quittent cette vie.



Dernière édition par Credo le Sam 20 Mai - 16:26, édité 1 fois

Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé 


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 8 sur 9]

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum